SAND /CHOPIN : LE CHOIX DU SEXE

REPRÉSENTATION LE 19 OCTOBRE 2016 À 19H AU CONSERVATOIRE DE TARBES

 

« Magnifique complémentarité entre les textes et la musique (…) Le jeu de Lydie était d’une incroyable émotion et Rosemonde ne lisait pas ses textes, elle les habitait (…) Pour moi, vous étiez réellement George Sand et Frédéric Chopin, une véritable incarnation. J’en ai encore des frissons sur les bras! Cela m’a donné envie de me replonger dans la vie de ces deux artistes exceptionnels »
(Réactions du public recueillies après la prestation de ce duo magique)

 Roland Vieuxtemp, LA DEPECHE.FR, 20/05/15

SAND

L’HISTOIRE :

C’est dans le salon de Marie d’Agoult, à l’hôtel de France, que George Sand fit la connaissance de Chopin en 1836, mais leur liaison ne commença qu’en juin 1838. Leurs amours étaient discrets, car Chopin craignait les réactions de sa famille, et ce premier été fut un été heureux. À l’automne, pour la santé de Maurice son fils, qui avait des rhumatismes, et surtout pour celle de Chopin qui toussait de manière inquiétante, Sand décida de partir et d’emmener tout le monde aux Baléares. Ils embarquèrent pour Majorque, le 7 novembre 1838, s’installèrent d’abord à Palma, puis à la chartreuse de Valldemosa.
Après un séjour désastreux, ils quittèrent la chartreuse pour Marseille où ils arrivèrent le 24 février 1839. Chopin allant très mal, il lui fallait du repos. Ils s’installèrent à Nohant l’été et à Paris l’hiver. Villégiature studieuse…

 Ce spectacle met en scène l’alliance de deux grandes figures artistiques du XIX ème… « Alliance amoureuse d’un féminin et d’un masculin nous emportant dans une fascinante mise en abîme« entre ces deux polarités que constituent le contemplatif et l’actif et que l’on symbolise par la désignation d’un principe féminin d’une part, masculin d’autre part ; confrontation paradoxale et vertigineuse entre deux pôles énergétiques que tout oppose et attire, entre vitalité spirituelle et vitalité artistique, entre ruralité profonde et réalité urbaine, entre passif et… actif. Deux pôles attractifs qui ne sont nullement propriété d’un sexe ou de l’autre mais bien propres à chacun de nous et que l’on se plait à présenter sous des ressorts souvent inconciliables, comme s’il incombait à chacun d’entre nous d’orienter sa vie sous la forme d’un choix radical où l’un exclurait par voie de fait, l’autre. » (Extrait de : « Une histoire de principe » de Rosemonde Cathala dans Lire George Sand).

L’AUTEUR :

Une alliance entre deux grandes figures artistiques du XIX ème, alliance amoureuse d’un féminin et d’un masculin nous emportant dans une fascinante mise en abime« entre ces deux polarités que constituent le contemplatif et l’actif et que l’on symbolise par la désignation d’un principe féminin d’une part, masculin d’autre part ; confrontation paradoxale et vertigineuse entre deux pôles énergétiques que tout oppose et attire, entre vitalité spirituelle et vitalité artistique, entre ruralité profonde et réalité urbaine, entre passif et… actif. Deux pôles attractifs qui ne sont nullement propriété d’un sexe ou de l’autre mais bien propres à chacun de nous et que l’on se plait à présenter sous des ressorts souvent inconciliables, comme s’il incombait à chacun d’entre nous d’orienter sa vie sous la forme d’un choix radical où l’un exclurait par voie de fait, l’autre.
Extrait de : « Une histoire de principe » de Rosemonde Cathala dans Lire George Sand.

DISTRIBUTION :

METTEUR EN SCÈNE :
ROSEMONDE CATHALA, ASSISTÉE DE MAYA ARRIZ-TAMZA

COLLABORATIONS ARTISTIQUES :
MUSIQUE : THIERRY LIER
GRAPHISTE: MANUELA CATHALA
DIFFUSION : THIERRY LIER/ROSEMONDE CATHALA

DISTRIBUTION : ROSEMONDE CATHALA, LYDIE SOLOMON (PIANISTE)

DURÉE DU SPECTACLE : 1H10

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE PREMIER ARTICLE DE LA DEPECHE.FR

CLIQUEZ ICI POUR LIRE LE DEUXIÈME ARTICLE DE LA DEPECHE.FR

CLIQUEZ ICI POUR TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE DIFFUSION

 

Written by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *